Histoire du Musée

Le Musée de Carouge est un musée municipal inauguré en octobre 1984, suite à une importante donation faite à la Ville de Carouge par le peintre Emile Chambon

Depuis sa fondation, le Musée est installé dans une maison typique de la ville, avec son jardin à l'arrière, édifiée pour un horloger du nom de Demontanrouge en 1789, alors que Carouge faisait partie des Etats du duché de Savoie (royaume de Piémont-Sardaigne).

Le Musée est principalement consacré à la conservation du patrimoine carougeois et à l'organisation d'expositions temporaires en relation avec la vie locale. Régulièrement, il participe aux diverses manifestations organisées à Carouge (Printemps carougeois, Vogue).

En vingt-cinq ans d'activité, le musée a organisé une centaine d'expositions, accueillant environ 300.000 visiteurs et obtenant mention dans plus de 700 articles, émissions de radio ou de télévision.

Le Musée contribue activement à l'enrichissement des connaissances sur la cité et ses artistes par la publication d'ouvrages parmi lesquels deux collections: la Petite bibliothèque carougeoise et les Carnets du Musée. Il assure aussi la direction de la publication du Dictionnaire carougeois avec trois tomes déjà parus et le quatrième en cours de parution.

Le Musée contribue également à la promotion des arts par la commande d'affiches originales en sérigraphie, dont celle de l'exposition Poussin, primée meilleure affiche suisse 1992, celles de Claude Luyet pour l'exposition du Studio GDS en 1997 et pour le Concours international de céramique en 1999, ou encore celle de Tom Tirabosco pour l'exposition Regards sur Carouge en 2004.