Rénovation du pont de Carouge

D’importants travaux sont prévus sur le pont de Carouge durant l’année 2016. L’ouvrage restauré offrira davantage de confort et de sécurité pour tous les modes de déplacements.

Le pont de Carouge relie la ville de Genève et la ville de Carouge, chacune étant propriétaire d’une moitié de l’ouvrage. Il se caractérise par sa structure en pierre de taille et ses hautes arches, dessinées en 1809 par Nicolas Céard, ingénieur en chef de Napoléon Bonaparte. Ces spécificités ont permis de le laisser ouvert pendant la crue de l’Arve en mai 2015, contrairement aux autres ponts bien plus récents. Achevé en 1817, il a, depuis, subi les affres du temps. Son tablier, c’est-à-dire sa partie supérieure, est en très mauvais état. Chaque jour, de nombreux trams, des cycles et des véhicules passent sur cet ouvrage, sans compter les piétons qui se croisent sur les étroits trottoirs.

Un pont en pierre à restaurer
Les travaux menés par la ville de Genève et la ville de Carouge consisteront à démolir et à reconstruire complètement le tablier de l’ouvrage, sans porter atteinte à l’image du pont. Un léger agrandissement et une nouvelle répartition des surfaces permettront d'augmenter la dimension des trottoirs, apportant plus de confort et de sécurité aux mobilités douces. Les barrières et les consoles d’époque seront restaurées selon un procédé artisanal. L’éclairage public sera amélioré. L’ancienne maçonnerie sera également rénovée, notamment pour regarnir les joints entre les pierres, nettoyer ces dernières et remplacer les parties endommagées.

Une traversée maintenue en tout temps pour les piétons et les cycles
Le chantier sera concentré sur l’année 2016 pour réduire les désagréments autant que possible. La première étape, jusqu’à la mi-juin, consistera à réaliser les travaux préparatoires aux abords du pont et à construire un échafaudage des deux côtés de celui-ci. Durant la période estivale, le pont sera entièrement fermé au trafic, y compris aux transports publics. Les piétons et les cycles pourront cependant le traverser en tout temps au moyen d’une passerelle provisoire. La troisième étape des travaux s’effectuera dès la fin d’août avec le trafic des trams rétabli. La rénovation s’achèvera à la fin de l’année.