Céramique

Carouge, la terre et le feu: une longue histoire d’amour.

Au milieu du XVIIIe siècle, alors que Carouge n’est qu'un hameau de quelques maisons, il y a déjà un certain nombre d'ateliers de poterie installés sur la moraine de Pinchat. Il faut toutefois attendre quelques dizaines d'années pour faire entrer Carouge dans l'histoire de la faïence.

La faïencerie Baylon

En 1802, la ville est alors française, un commissaire des guerres acquiert des locaux et engage un jeune Nyonnais, Abraham Baylon, descendant d'une famille qui pratique le métier depuis plusieurs générations. La faïencerie Baylon, active de 1802 à 1879, fait de Carouge un carrefour où se rencontrent des ouvriers de toutes provenances qui font profiter la manufacture de leur savoir et de leur expérience acquis au cours de leur carrière.

Baylon et ses ouvriers produisent des pièces joliment ornées de guirlandes de fleurs et paysages peints ou de décors imprimés, scènes d'histoire suisse ou vues de Rome, sur des objets aux formes sobres. La production des successeurs, de 1880 à 1933, prend une orientation différente: l'assiette commémorative est alors très en vogue. Sociétés militaires, sportives ou littéraires rivalisent dans le choix des sujets et il n'est pas un anniversaire carougeois qui ne soit marqué par une assiette qui rappelle l'événement. Cette tradition est reprise par le potier Marcel Noverraz, installé à la Chapelle-sur-Carouge, qui, parallèlement à la création de pièces originales, manufacture assiettes, bols ou pots souvenirs. Le Musée de Carouge conserve une importante collection de faïences carougeoises et de poteries de Noverraz.

De la poterie à la céramique

Depuis une trentaine d'années, la poterie a laissé place à la céramique. Artisans et artistes se sont installés à Carouge, un lieu qui favorise la créativité. Ateliers et galeries sont un reflet de ce dynamisme. Le Parcours céramique carougeois, organisé tous les deux ans en parallèle avec la Biennale internationale de céramique du Musée de Carouge, attire des amateurs de plus en plus nombreux. Derniers nés, les Ateliers céramiques carougeois mettent à la disposition de créateurs leurs installations et organisent stages et démonstrations. Carouge est à nouveau ce carrefour où amoureux des arts de la terre et du feu aiment à se retrouver.

© Christine Ansermet, Swisspassions.