Théâtre de Carouge - Atelier de Genève

Les électrices et électeurs carougeois ont très largement soutenu le projet de reconstruction du Théâtre

Ce sont presque les deux tiers du corps électoral carougeois qui ont apporté leur soutien au projet de reconstruction du Théâtre de Carouge lors de la votation référendaire qui s'est déroulée le 24 septembre 2017 (65.92 % de oui et 34.08 % de non). Ainsi, après plus de dix années de travail acharné dans les services, et suite à de larges débats au Conseil municipal comme au sein de la population, l'horizon du Théâtre de Carouge - Atelier de Genève va enfin pouvoir se dégager.

Pour rappel, il s'agit de réunir sous un seul toit les activités dispersées aujourd'hui entre la grande salle (avec ses problèmes constructifs et sa rénovation urgente) et la rue Ancienne 56 (petite salle, locaux de répétition et de stockage, administration) dont le bail était arrivé à échéance.

En raison du référendum, ce projet capital pour Carouge a certes pris près d'une année de retard, mais grâce au vote de la population, il a désormais acquis une légitimité incontestable et historique. Rappelons que sur les 54 millions du projet, 13 millions proviendront de fonds privés, et 17 millions du Canton et des communes genevoises. Carouge financera donc moins de la moitié du projet, avec 24 millions.

La ténacité des autorités depuis dix ans, le sérieux du travail conduit dans les services, et l'enthousiasme du large mouvement citoyen qui s'est formé en soutien au projet sont donc justement récompensés. Les travaux du Théâtre et de la Salle des fêtes, qui y est étroitement liée, vont pouvoir commencer au début de l’année 2018.

Carouge, le 25 septembre 2017.

Projet lauréat

Projet lauréat

L’insertion du projet lauréat, conçu par le bureau Pont 12, tient fortement compte du contexte urbain environnant :

  • l’implantation proposée participe grandement à une mise en valeur du lieu.
  • L’espace public, intégrant l’accès à la Salle des fêtes et au nouveau théâtre, contribue à renforcer l’identité d’une véritable esplanade pouvant fonctionner comme un lieu d’animation et de festivité.

Ce sentiment est accentué par le projet de théâtre même qui met en relation son hall d’accueil avec cet espace public extérieur. Cette impression de prolonger l’esplanade à l’intérieur de la Salle des fêtes et du théâtre offre une qualité d’usage appréciable pour les manifestations futures et les rencontres, tant pour le public que pour les habitants de Carouge.La volumétrie est étudiée pour atténuer l’impact visuel de la construction.

Placée au centre du projet, la cage de scène est entourée de volumes plus bas assurant une transition en douceur  échelles. Les volumes enveloppent au plus près les gabarits nécessaires à l’exploitationthéâtrale.

Un projet architectural et scénographique original:

La surface proposée représente 5200 m² intégrant 2250 m² loués hors site actuellement :

  • grande salle, 500 places;
  • plateau de scène 26 x 14 m, ouverture de scène 12 x 7 m, fosse d’orchestre;
  • stockage d’arrière-scène et latéralement;
  • petite salle modulable, type black box, 100 à 200 places en géométrie variable;
  • salle de répétition, bibliothèque, loges et salle de travail;
  • réception et accueil du public avec entrée, foyer, buvette, restaurant, vestiaires, etc.
  • ateliers et dépôts, menuiserie, serrurerie, réserves, stock de costumes, accessoires et matériel audiovisuel;
  • quai de déchargement et espace de stockage intermédiaire entre le point de livraison et la scène;
  • bureaux administratifs, archives et entrée de service;
  • logements pour hôtes temporaires : un petit appartement et deux studios.